Pour se coucher moins niaiseux

5 faits inusités sur la bouffe pour combler les silences malaisants

5 faits inusités sur la bouffe pour combler les silences malaisants

Vous croyez tout connaître en matière de bouffe? Que vous soyez un foodie ou simplement curieux de nature, on vous présente 5 faits inusités pour vous aider à entretenir la conversation pendant une date plate ou pour en boucher un coin à votre cousin Ti-Joe Connaissant lors de votre prochain party de famille.

Le wasabi que vous mettez sur vos sushis n’est pas du wasabi!

Amateurs de sushis, sachez que vous n’avez probablement jamais mangé de vrai wasabi. Hé oui, si vous n’y avez vu que du feu (parfois littéralement) pendant toutes ces années, c’est normal : le « wasabi » consommé en Amérique du Nord est plus souvent qu’autrement du raifort, un crucifère extrêmement piquant, mélangé à du colorant vert. Ben là, pourquoi on nous sert du raifort avec nos sushis? Parce que la fameuse plante japonaise à partir de laquelle est fait le véritable wasabi est une des plus difficiles à faire pousser au monde, rien de moins! Elle est non seulement hyper capricieuse (conditions ni trop chaudes ni trop froides, sol humide, pas de soleil direct, entre autres caprices) mais elle prend également une quinzaine de mois avant d’arriver à maturité. Une vraie petite nature! C’est donc moins cher pour les restaurateurs (et moins douloureux pour votre portefeuille) de remplacer le wasabi par du raifort.

On vous a donné envie de cuisiner avec du wasabi (ou plutôt du raifort)? On a le parfait sushi burger pour ça.

La poudre blanche sur vos saucissons n’est pas de la farine

Ah bon, c’est quoi alors? Imaginez-vous donc que cette fine couche blanche n’est nulle autre... qu’un champignon! Mais bon, on vous rassure, il est tout à fait comestible et même bénéfique, comme bon nombre de champignons d’ailleurs. Il s’agit en fait du pénicillium, un champignon de surface qui aide à l’affinage, à la conservation et au goût unique du saucisson. Pour la petite histoire, la même moisissure (ou du moins, une moisissure provenant de la même famille de champignons) est présente sur les fromages à pâte molle à croûte fleurie que vous aimez tant, comme le camembert. Qui se ressemble s’assemble bien!

Les fèves de cacao n’étaient pas seulement utilisées pour faire du chocolat

En effet, à une certaine époque, les Aztèques cultivaient les fèves de cacao pour fabriquer du chocolat et des boissons, mais aussi pour s’en servir comme monnaie! Hé oui, le peuple aztèque utilisait les fèves comme des pièces de monnaie qui leur permettaient d’acheter de la nourriture, des vêtements, des esclaves... et même de s’acquitter de l’impôt. Imaginez payer votre comptable en chocolat... le rêve!

Ça ne vous rendra pas plus riche, mais notre recette de biscuits à base de cacao, bretzel et fleur de sel, vous étampera un sourire au visage.

Le fameux croissant au beurre n’est pas d’origine française

Siroter un bon café fumant en dégustant un croissant au beurre, rien de plus français n’est-ce pas? Pourtant, cette délicieuse viennoiserie est originaire de Vienne, la capitale de l’Autriche. Les boulangers viennois auraient créé ces petites douceurs en forme de lune pour célébrer la victoire de la ville sur l’armée ottomane lors du siège de Vienne, en 1683. En effet, le symbole du drapeau de l’empire ottoman est... un croissant! Un petit inusité

Pour donner une touche québécoise à ce classique viennois, essayez notre recette de croissant doré aux amandes et au fromage La Belle-Mère.

La première carotte n’était pas orange

Les premières variétés de carotte sont apparues en Asie centrale, au 10e siècle, et elles étaient... violettes! Les carottes orange ont plutôt vu le jour à la Renaissance, en Europe. Si on consomme majoritairement des carottes de couleur orange aujourd’hui, c’est parce ces variétés ont été choisies comme étant les plus faciles à cultiver et se sont donc imposées comme la norme par la suite. Mais bon, si vous voulez donner du pep à vos assiettes, il existe également de nombreuses variétés de carottes blanches, jaunes, et violettes, évidemment. Soyez original ou plutôt, revenez aux sources!

Pour mettre la carotte (peu importe la couleur) à l’honneur, essayez notre recette de raclette de légumes racines sur une plaque.

J'en veux plus !