Trucs en cuisine

Petit guide pratique pour ne plus rien gaspiller en cuisine

Petit guide pratique pour ne plus rien gaspiller en cuisine

Parce que chaque petit geste compte, voici le guide ultime pour devenir un ou une ninja de l’antigaspillage alimentaire. Vous allez voir que c’est facile, que ça stimule l’imagination, et qu’en plus, vous économiserez des sous. Qui dit mieux?

Au Canada, jusqu’à 40 % de la nourriture produite est gaspillée. Si l’industrie alimentaire est souvent montrée du doigt, nous aussi, consommateurs, faisons partie du problème; on est responsables de 47 % du gaspillage. Voici donc quelques trucs pour enrayer ce problème, une retaille d’aliment à la fois!

Les restes de lait, de crème et de crème sure

La recette disait un quart de tasse? Voici ce que vous pouvez cuisiner avec vos produits laitiers en trop.

  • Donnez un peu d’amour à vos purées de pommes de terre, sauces et potages avec un reste de crème, ou encore à vos trempettes et sandwichs, avec un reste de crème sure.

  • Faites comme dans l’temps et arrosez vos petits fruits d’un bon trait de crème, au naturel ou fouettée, pourquoi pas!

  • Trompez votre huile d’olive pour de la crème dans vos vinaigrettes dans ces quelques plats : salade aux légumes d’été, salade de choux à la vinaigrette crémeuse, salade de choux de Bruxelles, vinaigrette chaude à la crème et au bacon, etc.

  • Transformez vos restes de lait en béchamel qui pourra être incorporée dans plusieurs recettes, en préparation pour crêpes que vous pourrez congeler, ou encore en bubble tea, gruau nocturne et smoothie.

Les bouts de fromage

Utilisez vos petits restes de fromage pas trop appétissants avant qu’ils ne se mettent à changer de couleur et à marcher dans votre réfrigérateur.

  • Utilisez les croûtes de fromage pour parfumer les soupes et les potages pendant la cuisson.

  • Faites-vous une fondue de fou ou une trempette chaude bien cochonne.

  • Râpez vos bouts de fromage sec pour rehausser un plat à gratiner, des pâtes, une omelette ou des œufs brouillés.

Les légumes : des racines aux feuilles

Avez-vous déjà remarqué qu’en préparant des légumes, il en reste souvent quasi la moitié sur la planche à découper? Ce temps est maintenant révolu!

  • Chaque fois que vous épluchez un légume racine que vous aurez préalablement lavé, garder les pelures dans un sac refermable que vous placez au congélo. Mettez-y aussi vos queues de brocolis, les tiges de kale, le vert du poireau, etc. Quand le sac est plein, c’est le temps de faire un bon bouillon de légumes!

  • Si vos pelures de pommes de terre et autres légumes racines n’ont pas fini dans votre sac à légumes – votre nouveau meilleur ami! –, gâtez-vous en faisant des chips maison. Étalez-les sur une plaque, badigeonnez-les d’huile, assaisonnez au goût, mettez au four à 400 °F, pendant 10 à 15 minutes en surveillant la cuisson, laissez reposer deux minutes, et basta!

  • Gardez les fanes de vos carottes, radis, céleris, betteraves. Une fois bien nettoyées, ajoutez-les dans vos salades, potages, sautés!

  • Ne jetez JAMAIS les graines de vos courges. C’est la meilleure chose au monde une fois qu’elles sont débarrassées des filaments, enrobées d’huile et de vos assaisonnements préférés, et rôties au four à 350 °F pendant une vingtaine de minutes.

  • Tout ce qui est mou peut redevenir dur avec un peu d’amour et d’eau vinaigrée! Plongez vos laitues et légumes un peu raplapla dans votre évier rempli d’eau très froide dans laquelle vous aurez versé un bouchon de vinaigre. Laissez reposer quelques minutes, essorez au besoin, placez au frigo, et dégustez vos laitues et légumes maintenant bien fringants!

Trop de fines herbes, c’est comme pas assez

Elles viennent souvent en trop grande quantité, et en plus, elles ramollissent rapidement, mais avec quelques trucs, les fines herbes peuvent être dégustées jusqu’à la dernière feuille!

  • Tout d’abord, sachez comment les conserver plus longtemps. Lavez-les, essorez-les et enrobez-les dans du papier essuie-tout (qu’il faut toujours garder humide).

  • Les tiges des fines herbes ont autant de goût que les feuilles, donc utilisez-les, finement hachées, dans des pâtes, salades, soupes et sautés.

  • Faites-vous une petite infusion à la menthe, cuisinez un pesto au persil, colorez votre houmous ou préparez-vous cette sauce crémeuse avec un reste de coriandre.

Nos amis les fruits

Ils sont meilleurs quand ils sont frais et à point, mais les fruits sont comme les chats et peuvent avoir plusieurs vies!

  • Aromatisez votre eau ou votre lait avec les queues des fraises, les écorces de citron, le cœur d’un ananas. Vous pouvez aussi les congeler avant de les utiliser. Allo deuxième sac de rebuts au congélo!

  • N’oubliez pas de zester vos citrons pour les utiliser en entier. Aussi, vos moitiés de citron feront de bons désodorisants pour votre frigo, et avant de le jeter, servez-vous-en pour nettoyer votre évier!

  • Congelez vos bananes noircies pour votre prochain pain aux bananes et pépites de chocolat ou pour un smoothie.

  • Faites une confiture, une croustade ou bien un crumble minute avec vos fruits qui commencent à devenir un peu molasses.

Manger ses croûtes

Restes de baguette, croûtes de pain ou bagel devenus durs comme de la roche, croissants achetés en trop grande quantité : on fait du bon avec tout ça avant de penser à nourrir les pigeons.

  • Le pouding au pain est un fourre-tout facile à faire. On peut congeler tous nos restes – oui, un troisième sac de restes au congélo! et quand on en a assez, on passe à l’action et on prépare ce délicieux pouding au pain au Le Moine.

  • Faites des croutons maison. Enrobez vos restes de pain coupés en cubes de beurre et mettez au four de 10 à 15 minutes à 375 °F en les retournant de temps en temps. Allo la salade César d’asperges blanches poulet et bacon avec croutons!

  • Fabriquez votre propre chapelure en laissant sécher au four vos cubes de pain rassis pendant 20 minutes à 350 °F avant de les passer au robot culinaire. Vous pouvez ensuite essayer toutes ces recettes.