Tellement tendance

Mettez-y de la couleur, mettez-y de la saveur, mettez-y des fleurs!

Mettez-y de la couleur, mettez-y de la saveur, mettez-y des fleurs!

Quand vous voyez un beau bouquet de fleurs, vous salivez un peu? Poursuivez la lecture afin de découvrir tout le potentiel des fleurs comestibles. Elles ne sont pas juste jolies, elles sont délicieuses. On vous dit tout pour les cuisiner et impressionner la galerie.

Petit répertoire des fleurs comestibles

Vous ne vous en apercevez peut-être pas, mais vous les mangez déjà :

• Les fleurs de courgettes : en saison, on les retrouve souvent farcies de ricotta au menu de plusieurs restaurants. Un classique de la cuisine italienne !

• Les boutons du câprier : eh oui, les câpres sont en fait des boutons floraux du câprier commun qui sont saumurés pour en faire un condiment très prisé.

On n’apprivoise pas… les fleurs sauvages ! Elles se retrouvent dans un champ près de chez vous :

• Les fleurs de pissenlit : elles sont excellentes en salade, tout comme les feuilles, qui sont également délicieuses blanchies et sautées à la poêle.

• Les boutons de marguerite : vous pouvez faire des câpres « made in Québec » avec les boutons de marguerite ou les acheter déjà marinés.

• Les fleurs de trèfle : ce n’est pas juste les abeilles qui aiment leur bon goût sucré.

Celles-ci, vous pouvez les faire pousser dans votre jardin :

• Les capucines : un goût corsé qui se rapproche de celui de cresson.

• Les pensées : un goût assez neutre mais qui peut rappeler le jasmin.

• La monarde : un bon petit goût épicé dans la famille de la menthe.

• Les tulipes : les feuilles, bien croquantes, ont un goût légèrement sucré.

• Les œillets : vous serez charmé par leurs arômes de muscade et de clou de girofle.

• Les fleurs de roquette : elles possèdent un bon goût poivré.

• Les fleurs de radis : le goût du radis avec une petite touche sucrée.

• Les fleurs de fines herbes : basilic, romarin, thym, origan, sarriette, sauge, ciboulette ; elles concentrent le goût des feuilles et sont jolies comme tout.

Il faut passer au marché pour se les procurer :

• L’eau de rose : l’eau de rose est un beau produit pour mettre de l’avant le goût très parfumé de la rose.

• La lavande : achetez la variété comestible qu’on retrouve souvent séchée.

• L’orchidée : quand on veut vraiment créer un effet « wow » dans l’assiette. À savoir avant de déguster des fleurs

Avant de partir sur un trip de bouffe de fleurs, sachez qu’on mange les pétales, et les pistils de certaines variétés seulement. Avant de les mettre dans votre assiette, assurez-vous qu’elles sont vraiment comestibles; certaines peuvent être toxiques ! Choisissez uniquement des produits cultivés pour la consommation. Ce n’est donc pas chez le fleuriste que ça se passe !

Si vous décidez de partir à la cueillette, il est préférable d’apporter avec vous une paire de ciseaux pour couper les tiges. Le coquet petit panier en osier pour déposer votre récolte est facultatif, mais comme les fleurs sont très fragiles, il faut les manipuler avec soin. Évitez les parcs, dont la pelouse a souvent été traitée, et les endroits où des chiens auraient pu avoir envie de faire un petit pipi…

Si vous dédiez une partie de votre jardin ou un de vos bacs de balcon aux fleurs comestibles, assurez-vous de ne pas utiliser de pesticides ni d’herbicides dans ces zones.

On retrouve de plus en plus de fleurs comestibles dans les marchés et même dans certaines épiceries à grande surface. Vous les retrouverez dans des petites barquettes de plastique, près des fines herbes, dans une étagère réfrigérée. Attention pendant le transport pour ne pas vous retrouver avec une belle bouette colorée. Pour les conserver le plus longtemps possible, laissez les fleurs dans leur emballage, réfrigérez-les et consommez-les dans les jours suivant leur achat.

Quoi cuisiner avec ces délicates beautés ?

C’est certain que la première chose que vous pensez faire avec des fleurs comestibles dans une cuisine, c’est de les effeuiller afin de décorer un plat en récitant à voix haute : « Il m’aime, il ne m’aime pas… » ! C’est vrai qu’elles ajoutent du romantisme, du raffinement et de la couleur à n’importe quelle assiette, mais elles possèdent aussi des saveurs vraiment intéressantes à explorer, tantôt vanillées, amères, ou épicées.

Cuisinez les fleurs comestibles dans les salades comme des verdures à part entière, dans des omelettes, sur une tartine, et dans des tartares. Elles font aussi bon ménage avec les fruits de mer et les poissons crus. Les fleurs de fines herbes, elles, rehausseront et égayeront un plat de pâtes, un risotto, une pizza. Remplacez les câpres par des boutons de marguerite sur vos pitas au saumon fumé pour les pique-niques en été ou les lunchs. !

Utilisez-les pour donner de délicates saveurs florales à des madeleines ou à des scones. Pour parfumer une crème glacée, une salade de fruits ou un smoothie.

Les infusions et les sirops de fleurs comestibles sont parfaits pour donner un punch de goût mais aussi de couleur à des boissons, limonades, et cocktails alcoolisés ou non. Allô le thé noir à la lavande et le lait rose hautement « instagrammable » !

La nouvelle tendance est aussi aux fleurs dans les plateaux de fromages. Ça fait changement des traditionnels raisins ! Mais si vous souhaitez vraiment être à l’avant-garde, laissez sortir l’artiste en vous : prenez un simple beurre à température pièce, étendez-le sur une belle assiette de service que vous garnissez de vos fleurs préférées, tel un tableau. Tsé, quand le beurre est la vedette d’un souper !

Bref, mettez des fleurs partout ! La vie est plus belle avec des fleurs !

J'en veux plus !