Tellement tendance

À go, on emballe le souper!

À go, on emballe le souper!

Si vous pensiez remiser les plats en papillote en même temps que le barbecue, revoyez vos plans! Les papillotes, c’est parfait pour les cuisiniers pressés et un peu paresseux (faut s’assumer!), été comme hiver! Mais surtout, les recettes cuisinées en papillote sont délicieuses parce qu’elles emprisonnent et concentrent toutes les saveurs. Mmmmm, concentré de saveurs…

Simple, comme bonjour

La cuisson en papillote est une méthode de cuisson à la vapeur. Simple de même. En emprisonnant les aliments dans un emballage hermétique fait de papier aluminium ou parchemin, ces derniers dégagent des liquides qui s’évaporent et la vapeur cuit le repas. Une « technique culinaire » d’une simplicité désarmante!

Si vous voulez éviter de jeter du papier à chaque fois, procurez-vous des contenants en silicone réutilisables conçus expressément pour la cuisson en papillote. Une super idée zéro déchet! En plus de vous éviter de faire beaucoup de vaisselle (ça c’est un argument convaincant!), la cuisson en papillote permet de capturer une bonne partie des vitamines et des nutriments des aliments utilisés. Coudonc, c’est juste du positif!

Si la cuisson en papillote n’a rien de sorcier, voici tout de même quelques étapes et trucs pour réussir son souper :

  • Disposez de manière uniforme les aliments dans votre plat et n’oubliez pas de bien les assaisonner.
  • Pensez à couper les ingrédients qui demandent plus de cuisson en plus petits morceaux.
  • Si certains aliments dégagent assez de liquide, d’autres auront besoin qu’on les arrose d’un peu d’eau, de bouillon, de vin ou de jus de citron. Pour éviter les dégâts, refermez presque entièrement votre papillote avant de verser le liquide.
  • Pour faciliter les manipulations et éviter les accidents, placez la papillote sur une plaque allant au four, sur laquelle vous aurez versé un peu d’eau pour éviter que la papillote n’y adhère.

On met le paquet!

On peut à peu près tout faire cuire en papillote! OK bon, peut-être pas un risotto aux trois fromages... mais presque tout. Cette méthode est parfaite l’automne pour les légumes, les poissons, les fruits de mer et les viandes. Vive la saison froide qui est à nos portes!

On peut utiliser tous les légumes qui traînent dans le fond du frigo ou presque dans cette papillote de légumes au fromage et au cari ou dans celle-ci, aux légumes racines!

Impressionnez vos amis – et passez plus de temps avec eux que derrière les fourneaux – avec de nouvelles façons de cuisiner le poisson, comme cette truite au four en papillote façon puttanesca, cet omble chevalier cuit en papillote, ou cette papillote de poisson et petits légumes à la crème.

Vous serez aussi assuré de ne pas manquer la cuisson de votre viande, tendre à souhait grâce à la papillote qui capte tous les liquides (vous n’aurez qu’à goûter à ce filet de porc au raifort pour être convaincu!).

On peut aussi faire cuire des repas complets en papillote. Quand on vous dit que ça facilite la vie!

Pensez donc aux plats que vous n’auriez pas pensé à emmitoufler, comme des pennes aux saucisses ou des spaghettis aux fruits de mer. Ces derniers – palourdes, moules – adorent d’ailleurs se faire cuire à la vapeur dégagée dans la papillote.

Les sandwichs aussi aiment se faire emballer : allô le pain moelleux et le fromage chaud et bien fondant! Pour un pain au fromage en format familial, prenez une miche entière que vous couperez en tranches en arrêtant avant d’arriver au bout. Insérez entre les fentes des tranches de fromage et tous les condiments que vous voulez avant d’emballer et d’enfourner. Succès garanti!

Et surtout, n’oubliez pas les desserts. Les fruits sont délicieux en papillote car on peut les aromatiser à notre goût et ensuite les garnir d’une bonne cuillerée de crème fouettée. Pensez pommes et cannelle, fraises et poivre, ananas et cardamome et bien sûr bananes et chocolat.

Comment bien plier sa papillote

Il est assez facile de manier le papier aluminium pour rendre sa papillote hermétique. Le papier parchemin, lui, demande une peu plus de doigté. La technique la plus simple est de couper le papier en forme de cœur ou de biseauter les coins extérieurs, de mettre les ingrédients sur un des côtés, de rabattre le plan et de sceller la papillote en effectuant une série de petits plis successifs sur son pourtour. Pour terminer, on rabat l’extrémité du dernier pli sous la papillote.