Têtes à têtes

On cuisine Nikolas Fulop et Vianney Godbout

On cuisine Nikolas Fulop et Vianney Godbout

C’est juste avant le début de Montréal en Lumière qu’on a pu attraper Nikolas Fulop et Vianney Godbout du restaurant le Chasse-Galerie pour les cuisiner un brin.

Des absurdités, des histoires qui ne se racontent pas sur Internet, des citations comme « tant qu’il y a du beurre, il y a de l’amour! » et ben de la menthe pendant ce moment avec nos deux cuistos, qui font partie de la programmation officielle de l’événement.

On dit ça de même, mais s’ils vous disent quelque chose, c’est peut-être à la télé que vous avez vu leur belle face. Nikolas était de la dernière saison de Les Chefs! et on a pu voir (plus qu’une fois même) Vianney à Un Souper Presque Parfait. De vraies vedettes!

wOgaX7twVTQ

Ce n’est pas même pas tout.

LES QUESTIONS COUPÉES (AU MONTAGE)

  • Quand on lui a dit « Montréal en Lumière », la première chose à laquelle Nikolas a pensé c’est à une grosse date avec Montréal. Et avec des grands chefs internationaux.

  • Depuis qu’il a un mode de vie sain, Vianney a son petit plaisir coupable à lui : les poissons entiers. On ne dit pas non à ce qu’il nous en cuisine un!

  • Même si le potluck est une tradition controversée, les deux sont « pour ». Vianney nous conseille par contre de bien choisir sa gang de chums. C’est un pensez-y bien.

  • À la question « grignote, dévore, recrache (le nouveau do, date, dump) : lime, orange, citron, Vianney dévore l’orange, comme c’est le plus gourmand des trois. Il grignote le citron comme il l’adore et s’en met un peu partout sur son chest (ok). Et recrache la lime comme selon lui ce n’est qu’un citron jaune embourgeoisé. Ben coudonc!

  • Nikolas avoue tripper sur le cassoulet de Vianney. Selon lui, c’est le meilleur au monde. Rien de moins.. De son côté, Vianney jubile quand il voit son acolyte faire de la boucherie sur une pièce de viande.