Sujets chauds

Pour ou contre les cadeaux d’hôtesse?

Par Caroline Décoste et Mathieu Charlebois de Vas-tu finir ton assiette

Pour ou contre les cadeaux d’hôtesse?

On l'a espéré longtemps et fort, mais il est de plus en plus clair que, même dehors dans un banc de neige avec des fourchettes à fondue de deux mètres, ce n'est pas en 2020 qu'on va pouvoir inviter toute la famille de façon sécuritaire à Noël. Ce n'est que partie remise, bottes dans le bain, potluck où tout le monde apporte du pain et... cadeaux d'hôtesse.

Haaaaa, le cadeau d'hôtesse. Étui de voyage pour collection de CD, porte-pot-pourri, cassette VHS de feu de foyer : le cadeau de la visite est-il une tradition à honorer ou une dépense aux vidanges à sacrer? On a jusqu'à Noël 2021 pour y penser, mais comme on n’a rien de mieux à faire en ce moment, alors on va régler ça tu-suite!

Dans le coin des pro cadeaux : Caro. Dans le coin des airs de bœuf : Mathieu.

MATHIEU, CONTRE : CADEAUX D'HÔTESSES? QUE JE DÉTESTE!

Comment puis-je être contre, me demandez-vous? Laissez-moi faire le tour de ma maison rapidement… Dans le frigo : de la moutarde artisanale à l'estragon qui ne goûte pas bon. Dans l'armoire : une confiture de morilles que j'ai déménagée trois fois depuis 1998. Dans le recyclage : un bricolage de rouleaux de papier de toilette et de rognures d'ongles fabriqué par mon neveu.

«  Es-tu certain que le problème n'est pas plutôt les "talents artistiques" de ta famille? » - Caroline, dont les nièces sont toutes, sans exception, des Françoise Sullivan.

Et je ne vous parle même pas des mitaines de four du père Noël et de ce cidre de glace que je pourrais peut-être boire pour oublier les mitaines laides… On a beau dire que c'est l'intention qui compte, j'ai souvent l’impression que l'intention, c'était de se débarrasser d'un cossin que l'invité ne voulait plus chez lui.

CAROLINE, POUR : À CHEVAL DONNÉ... OH WOW! UN CHEVAL GRATIS!

Rien ne me fait plus frétiller d’impatience que d’ouvrir la porte et de voir ma visite les bras chargés de cadeaux.

«  Même pas de les voir repartir à la fin de la soirée? » - Mathieu

Par automatisme, je lance le classique « Ah, voyons, t’aurais pas dûûûûûûûû! ». Mais que ce soit su : je n'en pense rien! BEN KIN que t’aurais dû m’offrir un petit kit de savon et de crème à mains qui sent fort. METS-EN que c’est ingénieux d’apporter du sucre à la crème. OH QUE OUI que je vais me bourrer la face dans des baklavas pis oublier de redonner le plat.

Si je reçois des gens chez moi, ce n'est pas uniquement pour leur belle personnalité. Ne présumez jamais de votre valeur : venez toujours accompagné d'une gratuité. Si ça se mange ou si je peux l’appliquer sur mon corps, j’en veux.

MATHIEU, CONTRE : À CHEVAL DONNÉ, MOI JE REGARDE SI TU VAS TORCHER

Alors qu’on lutte contre la surconsommation (j'ai acheté plein de cossins pour m'aider dans cette démarche), je n'ai pas envie qu’on dépense de l’argent pour m’offrir une énième bébelle de rebord de caisse. Un seul cadeau arriverait à me faire plaisir.

« Que veut un grincheux pour Noël? De la pluie? Des élections? » - Caroline

Le cadeau parfait : faire la vaisselle avant de partir. Juste à y penser, ma chair de poule en a les larmes aux yeux. Montrez-moi qu’on m’aime en suant du front pendant qu’on frotte ce fond de lasagne. Prouvez-moi une sincère amitié en passant le balai pendant que je ne fais qu’un avec mon divan.

CAROLINE, POUR : LE MEILLEUR DES CERCLES VICIEUX

Donner un cadeau d'hôte, c'est s'assurer que l'hôte en question va se sentir obligé de nous offrir quelque chose en retour à la prochaine invitation. C'est perpétuer un cycle d'amour (des choses gratisses et espérons achetées ici) ininterrompu depuis la première fois où un Néandertal est allé manger du mammouth dans la caverne voisine. [Note pour Recettes d'ici : ajoutez un lien vers vos meilleures recettes de mammouth.]

« Mes ancêtres préféraient rester à la caverne, à regarder un marathon de peintures rupestres. » - Mathieu

Sous cette apparente philosophie matérialiste se cache en fait le fondement de notre société : la réciprocité. Parmi les choses qui reviennent à la mode, à part les vinyles, le macramé et les aspics, il y a la gentillesse. Et ça, c'est un retour qui fait pas mal plus chaud au cœur que le fluo et les cuissards de vélo.

LE VERDICT

Si y’a bien quelque chose qui ne va pas finir dans un échange de cadeaux embarrasse-débarrasse et qui montre à quel point on aime notre parenté, c’est un cadeau cuisiné plutôt qu'acheté. C’est plus facile de mettre de l’amour dans des caramels au beurre salé que dans la tape d’une carte de crédit sur un terminal. Faites donc du maïs soufflé au caramel pour remercier vos hôtes, et faites-en une portion de plus pour vous féliciter d'être un si bon invité.

QUI SONT CAROLINE ET MATHIEU ?

Quand ils ne se battent pas virtuellement à coups de mitaines de four, ces lurons aussi gais et moelleux que le pain coécrivent le blogue humoristicoalimentaire Vas-tu finir ton assiette. Quand, à l’épicerie, vous vous demandez « mais qui peut bien acheter cette cochonnerie ? », la réponse est invariablement « Caroline et Mathieu ». Ils y goûtent, ils en rient.